La migration facilite le brassage  économique, social et culturel entre peuples. A ce titre, la communauté internationale, par le biais de différentes organisations, a adopté de nombreux dispositifs conventionnels pour faciliter, encadrer et protéger les déplacements migratoires. Dans les pays du sud, parfois les jeunes tentent de rejoindre d’autres horizons à n’importe quel prix pour s’offrir la perspective d’un avenir plus prometteur. Malgré les clichés souvent véhiculés à travers les médias internationaux et les discours des politiciens démagogues dans les pays riches, le phénomène de « l’émigration clandestine » vers les pays du Nord est beaucoup moins important  que les migrations Sud-Sud.

Néanmoins, on assiste de nos jours à une violation sans précédent des droits humains des migrants et ceci partout dans le monde. Le Bureau Afrique de l’Ouest de la Rosa Luxemburg  Stiftung (RLS) s’inscrit dans la dynamique de coopérer avec les acteurs de la société civile (Associations, ONG, Chercheurs, Universitaires, Activistes…) qui œuvrent dans la paix et la solidarité pour la défense des droits des migrants. Elle est ouverte à toute proposition pour le développement d’alternatives politiques et institutionnelles en vue d’une gestion des flux migratoires plus humaniste.